Splitscreen-review Couverture de Hollywood Boulevard de Mélanie Benjamin édité chez Albin Michel

Accueil > Cinéma > Hollywood boulevard

Hollywood boulevard

Publié par - 22 juillet 2018

Catégorie(s): Cinéma, Sorties DVD/BR/Livres

Hollywood Boulevard, le roman de Mélanie Benjamin, nous fait pénétrer dans le milieu machiste du cinéma muet. C'est à travers l'histoire d'une amitié entre deux femmes : Frances Marion, artiste fascinée par les premières images animées et Mary Pickford actrice qui, mise sur les "planches" par sa mère dès son enfance, a très vite envisagé la possibilité de devenir une star du cinéma muet.

C'est le début de cet art nouveau qu'est le cinéma, les starlettes affluent à Los Angeles, à Hollywood, les studios fleurissent à tous les coins de rues, les actrices sont considérées comme des objets mais Mary croit à son avenir et elle choisit Frances pour trouver les scénarios qui mettent en valeur sa personnalité. Pauvre petite fille riche de Maurice Tourneur (1917) est le film qui fait de Mary la petite fiancée de l'Amérique. Ce film, les deux amies l'ont fait malgré le désaveu des nouveaux décisionnaires (Goldwyn, Jesse Lasky, Cecil B. DeMille et Zukor) qui ne trouvèrent aucun mot pour exprimer leur désapprobation lors de la projection privée.

Ce fut un immense succès et Pauvre petite fille riche fit de Mary l'actrice la mieux payée du monde. Mais si ce film a fait d'elle l'idole d'Hollywood, il fixe pour longtemps dans l'esprit de ses fans l'image d'une petite fille espiègle aux boucles blondes. Frances a voulu lui donner l'opportunité de vivre, derrière la caméra, l'enfance qui lui a été volée. Car c'est elle qui a fait vivre sa mère, son frère et sa sœur dès l'âge de six ans en jouant des petits rôles sur les scènes de théâtres ambulants. Très jeune, elle a eu la responsabilité du clan familial. C'est ainsi que Mary se réalise en jouant avec de nombreux enfants. Ce succès lui donne de l'assurance. Elle n'est plus une simple actrice, elle est aussi la productrice de ses films et une véritable femme d'affaires. Mais elle est mariée, même si ce mariage est un échec, son mari, acteur raté, alcoolique et volage la préserve des avances des hommes influents. Pourra-t-elle encore longtemps conserver ses fans sans changer son image d'enfant sage et de bonne catholique ?Splitscreen-review Affiche originale de Pauvre petite fille riche réalisé par Maurice Tourneur avec Mary PickfordQuant à Frances, elle est beaucoup plus indépendante. Cependant, elle ne vit pas toujours bien le fait d'être considérée comme la scénariste et non l'amie. C'est finalement l'amour qui va les séparer. Mary commence une idylle avec Douglas Fairbanks. Idylle qu'elle cachera longtemps par peur de décevoir ses fans et d'écorner son image. En effet, à l'époque le divorce est extrêmement marginal et condamné par une majorité de la société. Finalement, après avoir acheté l'accord de son ex-mari, elle divorce pour se remarier à Douglas. Ce couple très glamour est le type même du couple hollywoodien. Ils sont constamment en représentation. Ce qui insupporte le nouveau couple Fred et Frances qui, eux, ne mélangent pas travail et vie privée.

Frances a rencontré Fred pendant la guerre de 1914. Il est veuf, ancien pasteur. En épousant Frances, femme divorcée, il ne peut plus être pasteur. Alors pour suivre sa femme, il devient acteur et choisit de faire carrière dans le Western. Il espère être un modèle de loyauté, de courage et d'intégrité pour la jeunesse. En découvrant comment les relations entre ces deux couples vont évoluer, on observe les transformations du milieu du show-biz. Hollywood Boulevard prend également le temps, à l’image de Chantons sous la pluie de Stanley Donen, de s’attarder sur les difficultés éprouvées par certains comédiens pour surmonter les aléas du cinéma parlant.

Ceci est certes un roman mais l'auteur a su nourrir son imagination par de sérieuses recherches afin de décrire l'ambiance qui régnait sur les plateaux de tournage du cinéma muet. Le climat d’alors semblait beaucoup plus animée et vivant que celui qui régnait dans le cinéma parlant. Bref, il est fort à parier que ce livre intéressera tous les amateurs de cinéma. Mais Hollywood Boulevard ravira également ceux qui sont intrigués par ces années dites folles qui voyaient les États-Unis devenir la superpuissance que l’on connaît en s’appuyant sur une industrie de plus en plus florissante, le cinéma.

 

Partager