Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

Accueil > Cinéma > Ralph 2.0

Ralph 2.0

Publié par - 27 février 2019

Catégorie(s): Cinéma, Critiques

Six ans après Les mondes de Ralph, Rich Moore, metteur en scène de Zootopie et Phil Johnston (coscénariste des Mondes de Ralph et de Zootopie) se sont décidés à donner une suite au premier opus. Celle-ci s'intitule Ralph 2.0. Ralph, le casseur, et Vanellope, la pilote de course, sont de retour. Ils traînent leur bonne humeur dans leur salle de jeux d’arcade où rien n’a changé depuis six ans. Tous deux issus de jeux différents, ils se retrouvent chaque soir pour discuter entre amis de leur journée. Mais Vanellope connaît désormais en profondeur le jeu dans lequel elle évolue, Sugar Rush. Aussi, l’ennui la gagne. Pour pimenter son quotidien, elle décide un jour de se soustraire aux volontés d'une joueuse et de faire du hors-piste au beau milieu d'une course de voitures. La joueuse, en tentant de reprendre le contrôle du jeu, casse le volant de Sugar Rush. La borne d'arcade se retrouve mise hors service par M. Litwak, le propriétaire de la salle de jeux (personnage qui évoque visuellement Walter Day, un ancien arbitre de jeux vidéo et créateur de Twin Galaxies).

Afin de sauver l’avenir de Sugar Rush et de ses personnages, Ralph et Vanellope, vont prendre de gros risques en s’aventurant dans l’Internet pour trouver la pièce manquante qui aidera à réparer le jeu. Ils demanderont de l’aide aux habitants, les Netizens, présentés comme des sortes de Mii et parmi lesquels se cachent d’ailleurs des références à des personnalités bien connues comme Stan Lee ou encore quelques vloggers tels que Miranda Sings ou iHasCupquake.

Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

De nouveaux personnages phares, tout aussi drôles et attachants que notre duo de choc, font leur apparition dans Ralph 2.0. Citons tout d’abord Yesss, l’algorithme principal du site créateur de tendances nommé BuzzzTube (un mélange entre Youtube et Buzzfeed, deux sites préexistants qui permettent de partager et de regarder des vidéos tout en leur attribuant des likes si le contenu plaît). Une autre figure célèbre de l'Internet fait son apparition. Il s'agit de Shank, un fameux pilote de course provenant d’un jeu d’Internet appelé Slaughter Race, qui deviendra d'ailleurs un véritable mentor pour Vanellope.

Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

Si le premier film était orienté vers la naissance des jeux vidéo (Pong, Pac-Man, Sonic, Space Invaders, Mario Kart, etc), Ralph 2.0 s'intéresse à des éléments et des phénomènes qui lui sont contemporains comme l'influence des nouveaux médias sur le comportement humain. La part belle est faite à la pop culture de manière à cibler une tranche de spectateurs trans-générationnelle. Internet se présente sous la forme d’une gigantesque ville tentaculaires qui ressemble en bien des points à New-York où les building soulignent la présence écrasante des plus grosses compagnies mondiales d’aujourd’hui : Facebook, Youtube, Amazon, Twitter, Snapchat, Allociné et bien d’autres encore… La ville, à l'image de ce qu'elle figure, est une véritable bibliothèque de références aussi bien réelles que fictives.

Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

Avec Ralph 2.0, le principal défi était la représentation de l'Internet. Il fallait trouver une méthode, un protocole de matérialisation des aspects divers et variés de l'outil. Mais encore fallait-il coller au cahier des charges du film : fabriquer un spectacle familial où émotions et rires se partagent par tous. Pour cela, plusieurs ressources physiques ont été mises à contribution, à commencer par les décors. Les créateurs n'ont pas hésité à "humaniser" l'espace sans toutefois esquiver l'abstraction qu'est l'Internet. Cette représentation va de pair avec la caractérisation efficace et pertinente de nombreux personnages que vont croiser Ralph et Vanellope. Évoquons par exemple Spamley, un spam qui prospecte dans « les rues » d’Internet en demandant à ceux qu'il rencontre de cliquer sur sa pancarte. On pense aussi à E-Boy (un petit garçon qui alerte les utilisateurs du temps qu'il reste aux clients potentiels pour payer sur Ebay) ou encore Monsieur Jesaistout, autrement dit la recherche Google, qui devine en quelques clics ce que les personnages recherchent.

Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

Tout récit digne de ce nom se doit de réserver à ses héros quelques péripéties qui participent justement, par leur résolution, à en faire des héros. Dans le cas de Ralp 2.0, c'est Vanellope qui se soumet à ces sortes de remises en question des acquis. On pense plus particulièrement à la scène des loges des princesses Disney. Toutes sont là : Jasmine, Blanche-Neige, Cendrillon, Pocahontas, Elsa, Moana, Anna, Ariel, Belle, Raiponce, Aurore et Tiana. Leur apparition n'est pas anodine. Vanellope, au travers de la lassitude existentielle qui s'empare d'elle, se confronte, lors de cette rencontre, au concept de stéréotype qu'elle se refuse désormais d'être. La séquence est éloquente : chacune des représentations Disney est l'archétype d'un caractère ou de vertus singulières. Ce qui sépare le personnage de jeu d'arcade qu'est Vanellope de ces dernières se cristallise dans les interrogations formulées par les princesses Disney : « Sait-elle contrôler l’eau ? », « Peut-elle parler aux animaux ? », « A-t-elle été capturée par une méchante sorcière ? ». Pour Vanellope, par contre, ce qui définit l'être, son essence, se situe dans ses doutes, ses choix, ses désirs.

Splitscreen-review Image de Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston

Ralph 2.0, très attendu par les fans, se révèle être une très bonne surprise. Les personnages, comme l’environnement dans lequel ils se trouvent, ont évolué logiquement par rapport au premier film. L'ensemble est en adéquation avec la maturité supposée des personnages qui apparaissent plus mûrs, plus aboutis, plus forts. Même si l’on retrouve Félix, Calun et d’autres personnages du 1er film pour composer une toile de fond qui contribue à définir un univers familier pour les amateurs du premier volet, l’histoire reste cependant centrée principalement sur Ralph et Vanellope. Avec Ralph 2.0, on parle d’amitié mais aussi et surtout d'émancipation voire d'indépendance. Le film explore comment certaines frustrations peuvent devenir constructives et notamment comment les désirs de chacun nécessitent, parfois, par respect pour les gens aimés, d'être mis en suspens.

Crédit images : ©The Walt Disney Company France

Partager