Splitscreen-review Affiche du Festival International du film d'animation d'Annecy 2019

Accueil > Cinéma > Festival d'Annecy - Yuasa, Damian, Mattotti

Festival d'Annecy - Yuasa, Damian, Mattotti

Publié par - 11 juin 2019

Catégorie(s): Cinéma, Expositions / Festivals

Le Festival International du Film d’Animation d'Annecy est un rendez-vous annuel entre étudiants, passionnés de cinéma d’animation et professionnels. Cette année, pour la 43ème édition, il se déroule du lundi 10 au samedi 15 juin 2019 et le Japon est à l’honneur ! Voilà 20 ans que ce n’était plus arrivé. La dernière fois, c’était en 1999 lorsque l’animation japonaise commençait à se faire connaître et que l’on découvrait les productions du Studio Ghibli.

Le Festival, en quelques chiffres, c'est :

  • 115 000 entrées
  • 11 700 accrédités
  • 11 000 professionnels attendus
  • 220 films
  • 88 pays
  • 31 prix
Splitscreen-review Image de Ride your wave réalisé par Masaaki Yuasa

À Annecy, ce sera également l’occasion de découvrir des films d’animation en avant-première et dans leur intégralité. Certains longs-métrages seront d’ailleurs en compétition et c’est avec Ride your wave de Masaaki Yuasa que débute la semaine.

Ride your wave est une histoire d’amour entre Hinako, une passionnée de surf qui décide d’emménager dans une station balnéaire et Minato, un jeune pompier. La rencontre relève de l'aléatoire puisqu'elle fait suite à un incendie qui s'est déclaré dans la ville. Mais un jour, Minato décide de partir surfer seul et va se noyer en mer. Hinako se retrouve complètement désemparée. Le film se développe autour du passage des multiples étapes du deuil marquées par le surgissement des souvenirs laissés par Minato. Un long métrage haut en couleur nous rappelant ainsi Your Name de Makoto Shinkai et qui mélange des éléments 2D et 3D.

Splitscreen-review Image de L'extraordinaire voyage de Marona réalisé par Anca Damian

Deuxième long-métrage en compétition de la journée, L'extraordinaire voyage de Marona réalisé par Anca Damian (Le Voyage de monsieur Crulic). Changement radical de style graphique ici. La réalisatrice mélange différentes techniques (2D, 3D et cut-out ou papier découpé) pour nous raconter l’histoire de Marona, une petite chienne abandonnée dès sa naissance qui se retrouve baladée de maître en maître.

Suite à un accident de la route, Marona va se remémorer des moments passés avec ses maîtres. Les zones de mémoire parcourues couvre trois états de l'initiation identitaire : de l'enfance à l’âge adulte. L'extraordinaire voyage de Marona se divise en trois parties et chacune possède sa propre identité visuelle. Une histoire simple et touchante de cette petite chienne qui ne demande qu’à être aimée et qui reste malgré tout ce qui lui arrive dévouée aux humains qu’elle côtoie.

Splitscreen-review Image de La fameuse invasion des ours en Sicile réalisé par Lorenzo Mattotti

Troisième long-métrage en compétition de la journée : La fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti. Un conte tout droit adapté du livre de Dino Buzzati édité en 1945. Le film était fortement attendu cette année au Festival d’Annecy suite à la présentation de quelques images lors du précédent festival. Le projet aura mis plus de 3 ans pour aboutir et il a nécessité l'apport professionnel de plus de 70 personnes.

Comme le titre l’indique, le film se déroule en Sicile. Nous suivons les aventures de Léonce, roi des ours, et de Tonio, son fils, qui un jour est enlevé par des chasseurs. Léonce, déterminé à retrouver son fils, décide, avec le soutien de son peuple, d’envahir la plaine où habitent les hommes. Succès sans doute assuré pour ce très beau conte présenté également au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard.

 

Partager