Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick

Accueil > Cinéma > Retour sur une décennie

Retour sur une décennie

Publié par - 7 janvier 2020

Catégorie(s): Cinéma

À l'heure où nous entrons dans une nouvelle décennie, il nous a paru opportun de soumettre les rédacteurs de splitscreen-review.fr à l'exercice du bilan. Les cinéphiles redoutent toujours ce petit jeu de la liste élective mais ils se plaisent le plus souvent à y participer. C'est que l'exercice est riche d'enseignements. Il nous dit ce que notre regard est à un instant précis de son évolution et il nous dit quels individus nous sommes aussi. Gageons, et c'est là le plus intéressant de la pratique, que si nous refaisions ces listes dans quelques mois ou quelques années, des films viendraient bouleverser la hiérarchie établie ici et d'autres, bien sûr, disparaitraient.
Nous espérons que la mosaïque non exhaustive de films que nous vous présentons ici vous plaira et qu'elle vous donnera, pourquoi pas, l'envie de voir, de découvrir ou de redécouvrir les œuvres citées.
Après un classement global, vous trouverez les listes de chacun des participants à l'exercice.
Bonne lecture et surtout bons films !

NB : Certains rédacteurs ont formulé la demande de valoriser les films arrivés en tête de liste. À partir de ce souhait, le classement a été établi comme suit : 3pts aux premiers de chaque liste et 1 pt aux films suivants.

NB : D'autres ont souhaité rappeler que leur liste était très subjective et qu'elle n'était que le reflet de ce qu'ils avaient pu voir jusqu'ici sans prétendre à l'exhaustivité.

Les films de la rédaction :

Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick
The tree of life de Terrence Malick-Copyright-2017-EuropaCorp.-All-rights-reserved

1/The tree of life de Terrence Malick (2011) 14pts

2/Parasite de Bong Joon-ho (2019) 8pts

3/Interstellar de Christopher Nolan (2014) 6pts

4/Spiderman new generation de Peter Ramsey, Bob Persichetti, Rodney Rothman (2018) 5pts

Mad Max Fury road de George Miller (2015) 5pts

6/Melancholia de Lars Von Trier (2011) 4pts

Bright star de Jane Campion (2010) 4pts

Burning de Lee Chang-dong (2018) 4pts

La vie d’Adèle chapitre 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013) 4pts

Lalaland de Damien Chazelle (2016) 4pts

Phantom Thread de Paul Thomas Anderson (2017) 4pts

Premier Contact de Denis Villeneuve (2016) 4pts

Take Shelter de Jeff Nichols (2011) 4pts

Une affaire de famille d’Hirokazu Kore-Eda (2018) 4pts

Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis (2019) 4pts

 

Les cinéastes les plus cités :

1 Terrence Malick 9 voix

2 Bong Joon-ho et Xavier Dolan 6 voix

4 George Miller, Jeff Nichols, Paul Thomas Anderson et Peter Ramsey, Bob Persichetti, Rodney Rothman 5 voix

 

Les listes des rédacteurs :

Amandine Brouillard

Splitscreen-review Image de Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis
Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis-Copyright Universal Pictures International France

Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis (2019)

Parasite de Bong Joon-ho (2019)

Spider-man : New generation de Peter Ramsey, Bob Persichetti, Rodney Rothman (2018)

Your Name de Makoto Shinkai (2016)

L’île aux chiens de Wes Anderson (2018)

The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson (2013)

Joker de Todd Phillips (2019)

Ma vie de Courgette de Claude Barras(2015)

Mad Max: Fury Road de George Miller (2015)

Split de M. Night Shyamalan (2017)

 

Sophie Roche

Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick
The tree of life de Terrence Malick-Copyright-2017-EuropaCorp.-All-rights-reserved

The Tree of life de Terrence Malick (2011)

True Grit des frères Coen (2010)

Jusqu’à la garde de Xavier Legrand (2018)

Shutter Island de Martin Scorsese (2010)

Take Shelter de Jeff Nichols (2011)

Mud de Jeff Nichols (2012)

Incendies de Denis Villeneuve (2010)

Amour de Micael Haneke (2012)

It Follows de David Robert Mitchell (2015)

Mommy de Xavier Dolan (2014)

 

Brice Werry

Splitscreen-review Image de La danza de la realidad d'Alejandro Jodorowsky
La danza de la realidad d'Alejandro Jodorowsky-Copyright-Pathé-Distribution

1- La Danza De La Realidad d'Alejandro Jodorowsky (2013)

Marque le retour d’Alejandro Jodorowsky un brin apaisé, se lançant dans une trilogie autobiographique. La poésie est partout, profonde et implacable. Un véritable chef-d’œuvre à voir et à revoir.

2- Amour de Michael Haneke (2012)

3- Parasite de Bong Joon-ho (2019)

4- Grâce à Dieu de François Ozon (2019)

5- Youth de Paolo Sorrentino (2015)

6- Cave Of Forgotten Dreams de Werner Herzog (2010)

7- The Ghost Writer de Roman Polanski (2010)

8- Shutter Island de Martin Scorsese (2010)

9- Sully de Clinton Eastwood (2016)

10- Le Pont des Espions de Steven Spielberg (2015)

 

Denis Oeuillet

Splitscreen-review Image de Burning de Lee Chang-dong
Burning de Lee Chang-dong-Copyright capelight pictures

Burning de Lee Chang-dong (2018)

Lost city of Z de James Gray (2016)

Les Éternels de Jia Zhangke (2019)

Phantom Thread de Paul Thomas Anderson (2017)

The Assassin de Hou Hsiao Hsien (2015)

Le Poirier Sauvage de Nuri Bilge Ceylan (2018)

Carol de Todd Haynes (2015)

Manchester by the sea de Kenneth Lonergan (2016)

An elephant sitting still de Hu Bo (2019)

La vie d’Adèle chapitre 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013)

 

Eric Scheiber

Splitscreen-review Image de Premier Contact de Denis Villeneuve
Premier Contact de Denis Villeneuve-Copyright-2016-Sony-Pictures-Releasing-GmbH

10 - Sans Pitié (The Merciless) de Byun Sung-hyun (2017)

9 - Le musée des merveilles de Todd Haynes (2017)

8 - Spider man : New generation de Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman (2018)

7 – Joker de Todd Phillips (2019)

6 - La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman (2017)

5 – Logan de James Mangold (2017)

4 - Under the silver lake de David Robert Mitchell (2018)

3 - A ghost story de David Lowery (2017)

2 - Vice Versa de Pete Docter (2015)

1 - Premier Contact de Denis Villeneuve (2016)

Avec Premier contact, Denis Villeneuve entamait en 2016 un virage artistique vers la science-fiction. Deux licences qui ont fait la réputation du genre lui sont confiées : Blade Runner et Dune. Avant de s'attaquer à ces monuments, il propose au public une adaptation plus modeste, celle d'une nouvelle de Ted Chiang sur le premier contact entre le genre humain et une civilisation extra-terrestre. Villeneuve ne se contente pourtant pas de livrer une histoire filmée qui serait le prétexte à des expérimentations pour les films à venir. Il joue avec les outils cinématographiques pour offrir aux spectateurs une expérience qui amène à réfléchir sur des sujets tels que le langage, le lien social et la civilisation. Dans un monde d'individus isolés et en conflits, le langage crée du lien. Entre deux entités différentes, il convient d'inventer un nouveau mode de communication. Celui-ci passe par l'image et naît par l'alliance des mathématiques et d'une certaine forme artistique. Deux piliers de la civilisation, la science et l'art, sont alors réunis au sein d'un véritable palindrome cinématographique. Premier Contact présente ainsi une histoire de science-fiction où le symbolique supplante la technologie, nous plongeant plus dans le psychanalytique que dans l'Anticipation. Denis Villeneuve brouille les frontières de genre, ainsi que les unités de lieu et de temps, pour parler de l'humain et de son rapport aux autres.

 

Esteban Soria

Splitscreen-review Image d'Interstellar de Christopher Nolan
Interstellar de Christopher Nolan-Copyright-Warner-Bros.-France

-Interstellar de Christopher Nolan (2014)

-Mad Max Fury Road de George Miller (2015)

-Once Upon a Time In Hollywood de Quentin Tarantino (2019)

-Au revoir la-haut d’Albert Dupontel (2017)

-Whiplash de Damien Chazelle (2014)

-Parasite de Boon Joon Ho (2019)

-The Raid (les deux films) de Gareth Evans (2012)

-Lou et l’ile au sirène de Masaki Yuasa (2017)

-Mutafukaz de Run et Shojiro Nishimi (2017)

-Spiderman Into The Spider-Verse de Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman (2018)

 

François Vieux

Splitscreen-review Image de Le conte de la princesse Kaguya d'Isao Takahata
Le conte de la princesse Kaguya d'Isao Takahata-Copyright-The-Walt-Disney-Company-France

1) Le Conte de la Princesse Kaguya d’Isao Takahata (2013)

2) Shame de Steve Mc Queen (2011)

3) Mad Max: Fury Road de George Miller (2015)

4) The Act of Killing de Joshua Oppenheimer (2014)

5) Mr Turner de Mike Leigh (2014)

6) Cloud Atlas de Tom Tykwer, Lana Wachowski et Lilly Wachowski (2012)

7) La Région Sauvage d’Amat Escalante (2016)

8) J'ai Rencontré le Diable de Kim Jee-won (2011)

9) Mademoiselle de Park Chan-wook (2016)

10) Interstellar de Christopher Nolan (2014)

 

Gilbert Babolat

Splitscreen-review Image de Bright Star de Jane Campion
Bright Star de Jane Campion-Copyright-Greig-Fraser

Bright star de Jane Campion (2009, sortie France en 2010)

Une préférence pour Bright star de Jane Campion.

Trois images récurrentes. Fanny Brawne amoureuse du poète John Keats lisant l'une de ses lettres dans un pré et qui tombe dans l'herbe. Ce même mouvement dans sa chambre, sur son lit avec une fenêtre ouverte et le rideau qui volette. Quelque chose qui emporte tout, de puissant dans le fond mais qui demeure gracieux dans la forme, un simple basculement. Comme une métaphore des possibles qui peuvent surprendre les puissants ou les gagne-petits, les ambitieux ou les timides, ce que chacun de nous attend, espère ou redoute, et qui nous rend alors si humains. Enfin pieds nus, en costume de ville John Keats monte sur un arbre en fleurs. La caméra en plongée sur ce corps devenu solaire, à déclamer, la force des mots, celle de la poésie.

Et toujours, au pied de l'escalier menant à l'église de la Trinité-des-Monts, place d'Espagne à Rome, une maison d'angle, sa dernière demeure.

The tree of life de Terrence Malick (2011)

Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont (2013)

Mr. Turner de Mike Leigh (2014)

The assassin de Hou Hsiao-hsien (2015)

L'homme irrationnel de Woody Allen (2015)

Juste la fin du monde de Xavier Dolan (2016)

Phantom thread de Paul Thomas Anderson (2017)

Le poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan (2018)

Parasite de Joon-ho Bong (2019)

 

Irénée Rostan

Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick
The tree of life de Terrence Malick-Copyright-2017-EuropaCorp.-All-rights-reserved

The tree of life de Terrence malick (2011)

Birdman d’Alejandro Gonzalez Inarritu (2014)

Parasite de Bong Joon-ho (2019)

Drive de Nicolas Winding Refn (2011)

The social Network de David Fincher (2010)

Her de Spike Jonze (2013)

La vie d’Adèle chapitre 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013)

Juste la fin du monde de Xavier Dolan (2016)

Song to song de Terrence Malick (2017)

Vice versa de Pete Docter (2015)

 

Pierre Raphaël

Splitscreen-review Image de Une vie cachée de Terrence Malick
Une vie cachée de Terrence Malick-Copyright-UGC-Distribution

1 Une Vie cachée de Terrence Malick (2019)

2 Bright Star de Jane Campion (2009, sortie France en 2010)

3 The Tree of Life de Terrence Malick (2011)

4 Twin Peaks the return de David Lynch  (2017)

5 The Grandmaster de Wong Kar-wai (2013)

6 Melancholia de Lars Von Trier (2011)

7 Take Shelter de Jeff Nichols (2011)

8 Burning de Lee Chang-dong (2018)

9 Bullhead de Mickael R. Roskam (2011)

10 Phantom Thread de Paul Thomas Anderson (2017)

 

Pierre Rochigneux

Splitscreen-review Image de Cemetery of splendour d'Apichatpong Weerasethakul
Cemetery of splendour d'Apichatpong Weerasethakul-Copyright-Pyramide-Distribution

10 films aimés

Cimetery of splendour d’Apichatpong Weerasethakul (2015)

Le souffle d’Alexander Kott (2014)

Winter sleeps de Nuri Bilge Ceylan (2014)

L'image manquante de Rithy Panh (2013)

Heimat d’Edgar Reitz (2013)

Une affaire de famille d’Hirokazu Kore-Eda (2018)

Border d’Ali Abbasi (2018)

Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis (2018)

Un grand voyage vers la nuit de Bi Gan (2018)

Jeanne de Bruno Dumont (2019)

dans ceux que j'ai vus ces 10 dernières années, en loupant des milliers
aussi...

Sacha Debard

Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick
The tree of life de Terrence Malick-Copyright-2017-EuropaCorp.-All-rights-reserved

The Tree of Life, 2011 de Terrence Malick

Melancholia, 2011 de Lars Von Trier

Gravity, 2013 d’Alfonso Cuaron

Birdman, 2014 d’Alejandro Gonzalez Inarritu

Mad Max Fury Road, 2015 de George Miller

Le fils de Saul, 2015 de László Nemes

La la land, 2016 de Damien Chazelle

Au revoir là-haut, 2017 d’Albert Dupontel

Spider Man : new generation, 2018 de Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman

Une vie cachée, 2019 de Terrence Malick

 

Simon Chatelus

Splitscreen-review Image de La la land de Damien Chazelle
La la land de Damien Chazelle-Copyright-SND

Lalaland de Damien Chazelle (2016)

Premier contact de Denis Villeneuve (2016)

Jackie de Pablo Larrain (2016)

Detroit de Kathryn Bigelow (2017)

Mad max fury road de George Miller (2015)

Vice versa de Pete Docter (2015)

Spiderman : New Generation de Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman (2018)

Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent (2015)

Nous trois ou rien de Kheiron (2015)

Snowden d'Oliver Stone (2016)

 

Stéphane Charrière

Splitscreen-review Image de The tree of life de Terrence Malick
The tree of life de Terrence Malick-Copyright-2017-EuropaCorp.-All-rights-reserved

(comme les films me sont venus)

The Tree of life de Terrence Malick (2011)

Phantom thread de Paul Thomas Anderson (2017)

The lost city of Z de James Gray (2016)

La vie d’Adèle : chapitre 1 et 2 d’Abdellatif Kechiche (2013)

Winter sleep de Nuri Bilge Ceylan (2014)

An elephant sitting still de Hu Bo (2019)

A touch of sin de Jia Zhangke (2013)

Melancholia Lars Von Trier (2011)

Manchester by the sea de Kenneth Lonergan (2016)

Poetry Lee Chang Dong (2011)

 

Thibaud Latil-Nicolas

Splitscreen-review Image de Une affaire de famille de Kore-eda Hirokazu
Une affaire de famille de Kore-eda Hirokazu-Copyright-Wild-Bunch-Germany-2018

1.Une affaire de famille de Kore-eda Hirokazu (2018)

2.The Master de Paul Thomas Anderson (2012)

3.Mommy de Xavier Dolan (2014)

4.Paterson de Jim Jarmush (2016)

5.Whiplash de Damien Chazelle (2014)

6.Interstellar de Christopher Nolan (2014)

7.Ad astra de James Gray (2019)

8.Juste la fin du monde de Xavier Dolan (2016)

9.The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson (2014)

10.Take Shelter de Jeff Nichols (2011)

 

Thomas Garnier

Splitscreen-review Image de Parasite de Bong Joon-ho
Parasite de Bong Joon-ho-Copyright-The-Jokers--Les-Bookmakers-

Parasite (Bong Joon-ho, 2019)

Adieu au langage (Jean-Luc Godard, 2014)

Melancholia (Lars Von Trier, 2011)

Holy Motors (Leos Carax, 2012)

Interstellar (Christopher Nolan, 2014)

Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)

Lawrence anyways ( Xavier Dolan, 2012)

Take shelter ( Jeff Nichols, 2011)

Il est difficile d’être un dieu (Alexei Guerman, 2014)

La vie d’Adèle : chapitre 1 et 2 (Abdellatif Kechiche, 2013)

 

 

 

 

Partager