Splitscreen-review Image du jeu Life is strange 2

Accueil > Jeux vidéo > Life is strange 2

Life is strange 2

Publié par - 9 août 2020

Catégorie(s): Jeux vidéo

Ces dernières années un genre du jeu vidéo s’est imposé dans la communauté des joueurs : Le Point and click Narratif. Un genre qui reprend le principe de la série de livre-jeux “Un livre dont VOUS êtes le héros” qui consiste à faire des choix afin d’avancer dans une histoire. En fonction de ses choix le lecteur changera le cours de l’histoire afin de vivre sa propre aventure. Ce principe d’histoire à options multiples a bien évidemment été repris par de nombreux développeurs de jeux vidéo afin de créer des titres tels que The Walking Dead de Telltale Games ou Detroit Become Human de Quantic Dream. Parmi ces développeurs un petit studio français a su exister : Dontnod Entertainment. Ces derniers se sont faits connaître en 2015 avec le premier titre de la série Life is Strange qui racontait l’histoire d’une jeune adulte découvrant sa capacité à manipuler le temps. Le jeu a été un grand succès critique et commercial et a permis au studio de continuer sur sa lancée en développant une suite : Life is Strange 2.

Ce nouvel opus se concentre sur un duo de personnages, deux frères : l'aîné Sean et le cadet Daniel, qui, suite à un événement tragique, vont tenter de fuir leur maison afin de se rendre au Mexique pour échapper aux autorités. En chemin, Sean va découvrir que son frère possède des pouvoirs de télékinésie qu’il va devoir apprendre à maîtriser et à utiliser à bon escient.

Splitscreen-review Image du jeu Life is strange 2

Comme son prédécesseur, le jeu joue sur une thématique confrontant l’adolescent au surnaturel. Contrairement au premier opus, Life is Strange 2 ne nous laisse pas le contrôle des pouvoirs et décide de positionner le joueur à la place de Sean, adolescent de 16 ans ; celui-ci va devoir apprendre à son jeune frère comment se servir correctement de pouvoirs bien trop puissants pour son âge. La majorité des choix proposés par le jeu vont d’ailleurs être influencés par la manière dont vous allez "éduquer" votre frère. Tout est affaire de choix et tout a des conséquences sur le déroulement narratif. Si Sean adopte une attitude laxiste (laisser Daniel jurer et n’avoir que peu de respect pour la vie d’autrui), cela risque d'entraîner le personnage sur des territoires dangereux. Les décisions prises lors de l'aventure vont parfois demander beaucoup de courage et certaines options de jeu peuvent se révéler regrettables. Le joueur n'est pas seulement invité à jouer un personnage mais à vivre avec lui : ses choix, ses doutes, ses réussites et ses erreurs seront alors les siennes.

En plus de rendre le personnage principal crédible et vivant, le jeu dresse aussi un portrait de l’Amérique de Donald Trump avec ses vices et ses problèmes mais aussi avec sa beauté et ses moments magiques. Chaque épisode nous permet d'approcher une des facettes de cette Amérique des paradoxes : celle d'une jeunesse rebelle, celle de la drogue, celle d’une secte religieuse ou celle d’un camp de personnes fuyant la société. Le jeu s'applique à respecter quelques principes fondamentaux et fuit tout manichéisme : on rencontre aussi bien des personnages attachants que des personnages détestables. Cet aspect du jeu participe à rendre ce monde crédible en lui apportant beauté et tristesse.

Splitscreen-review Image du jeu Life is strange 2

Comme c’est souvent le cas dans ce genre de jeu, le gameplay n’est ici qu’un outil au service de la narration. Son utilisation est réduite au minimum et il n’est constitué que de deux phases : les parties "libres" où le joueur déplace son avatar dans un lieu afin de le découvrir ou d’interagir avec ses habitants et les parties dialoguées qui sont constituées de cinématiques entrecoupées de choix multiples. Ces éléments sont plus ou moins similaires dans tous les jeux du genre et montrent que le but final de ce genre de jeux n’est pas d’imposer un grand challenge comme le font par exemple les jeux de la série Dark Souls de FromSoftware mais de se concentrer pleinement sur le schéma narratif et sur les personnages. Le jeu se retrouve parfois plus proche d’un film dont il va souvent reprendre les codes que d’un jeu vidéo comme on l’entend aujourd’hui. On pourrait presque le classer parmi les films interactifs tant sa narration passe avant son gameplay.

Life is Strange 2 est un jeu qui, comme son prédécesseur, laissera sa marque parmi les Point and Click Narratifs comme un voyage à travers une Amérique rongée par la corruption et l'aigreur mais aussi remplie d’espoir et de beauté. Le jeu est un road-trip foisonnant en rebondissements. Sans être une révolution, le gameplay minimaliste contribue à ne pas briser l’aspect presque filmique du jeu pour jouer la carte de la projection immersive plutôt que celle de l'interaction physique. Contemplons donc !

Splitscreen-review Image du jeu Life is strange 2

Crédit images : ©DontNod

Partager