Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films

Accueil > Cinéma > Coffret Miloš Forman - Carlotta Films

Coffret Miloš Forman - Carlotta Films

Publié par - 19 novembre 2020

Catégorie(s): Cinéma, Sorties DVD/BR/Livres

Carlotta Films édite en coffret Blu-ray ou DVD, dans de très belles copies restaurées, les premières œuvres tchèques de Miloš Forman. Les trois disques du coffret réunissent L’audition (composé de deux moyens-métrages intitulés Ah, s’il n’y avait pas ces guinguettes et de L’Audition), L’as de pique, Les amours d’une blonde et Au feu les pompiers ! Ces quatre films, comptons pour un L’Audition, sont particulièrement représentatifs de plusieurs tendances qui définissent l’œuvre du cinéaste. D’abord, les problématiques communes aux quatre œuvres renseignent sur l’état d’esprit qui animait initialement le cinéma de Miloš Forman (goût pour un réalisme cru, aspiration aux libertés individuelles, conflits intergénérationnels, satire politique, incommunicabilité, etc.). Et puis, ces quatre films sont aussi, assez curieusement d'ailleurs, significatifs d'un état social qui touche tout l'Occident au tournant des années 1950/1960. Certes, la spécificité tchèque (et du cinéma qui l'accompagne) ne peut se lire que par la considération de l’emprise idéologique, économique et politique exercée par L’URSS sur cette région du monde en ce temps-là mais, au début des années 1960, la production cinématographique locale va réussir à concilier dogmes idéologiques, singularités culturelles et soif de liberté.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
L'as de pique de Milos Forman

Rappelons que dans un premier temps, dans l’immédiat après-guerre en Tchécoslovaquie, l’économie se consacre à la reconstruction des territoires dévastés par cinq années de conflit. Dans ce contexte, une production filmique aux ambitions limitées se développe avec pour seul objectif de séduire pour capter l’attention du public. Par la suite, l’économie se redresse et les moyens mis à la disposition de la production de films sont plus conséquents. Hélas, le cinéma se doit alors de célébrer ceux qui alimentent sa production. La production vire majoritairement à l’apologie d’une pensée politique et des dirigeants qui l’accompagnent. C’est donc sous ces auspices que certains cinéastes (Miloš Forman, Věra Chytilová, Ivan Passer, Jiří Menzel ou encore Jan Němec pour ne citer que les plus connus) s’autorisent l’insertion audacieuse d’éléments puisés dans des univers proscrits par le régime en place et choisissent d’approcher formellement et narrativement des domaines variés et des sentiments complexes (mélancolie, désespoir, existentialisme, etc) qui sont aussi le reflet de ce qui stimule la jeunesse tchèque de l'époque.

Une veine satirique voit le jour. Elle s’inspire justement de cette possibilité de coller aux principes réalistes pour dispenser sous l’angle de la caricature une critique des systèmes politiques locaux. Ainsi donc, les années 1960 voient l’arrivée d’une nouvelle génération de cinéastes qui est comparable à ce qui se fait ailleurs au même moment dans le monde avec l’émergence de ce que l’on nomme communément : la Nouvelle Vague. Les volontés qui animent ces jeunes artistes tchèques sont similaires à celles de leurs homologues occidentaux. Il s’agit d’abord de rompre avec une logique qu’ils estiment être en désaccord avec la modernité de leur époque et il est avant tout question de produire des œuvres qui sont le reflet d'un temps et d'un monde en mutation.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
Les amours d'une blonde de Milos Forman

Pour en revenir à Miloš Forman, les quatre films du coffret Carlotta Films témoignent d’une paradoxale et étonnante maîtrise. Forman, cinéaste débutant, produit déjà une œuvre qui ne néglige pas les questions esthétiques et formelles tout en portant un regard critique sur la société tchèque. Si ces films ont réussi à franchir les écueils de la censure et qu’ils nous sont parvenus, c’est déjà parce qu’ils reflètent une émulation culturelle et intellectuelle et, surtout, qu’ils ont remporté l’adhésion du public tchèque.

À ce titre, L’Audition est, dans sa forme, un film étrange si on le compare à L’as de pique, aux Amours d’une blonde et à Au feu les pompiers ! L’Audition conjugue deux œuvres en une, deux moyens-métrages. Le film se scinde donc en deux parties qui, finalement, se répondent pour construire un double discours (formel et narratif) sur les désirs d’émancipation de la jeunesse tchèque. Le film joue sur la dualité d’un propos qui, dans un jeu de superposition dialectique, associe des entités ou des concepts contraires et, en même temps, complémentaires (les jeunes et les vieux, le masculin et le féminin, l’État et l’individu, le collectif et le singulier, etc.). Un phénomène réunit l’ensemble de ces données, la forme filmique. Tourné avec des moyens dérisoires, L’Audition est en prise directe avec la réalité de son temps.

Le film se situe à la lisère du documentaire et de la fiction puisqu’il emprunte quelques caractéristiques aux deux champs d’expression. Car L’Audition, qualité qui se vérifie d’ailleurs pour chaque œuvre présente dans ce coffret, joue avec l’illusion représentative de la « vérité ». Il faut ici distinguer ce qui est plausible de ce qui est véridique et objectivement vérifiable. Si les quatre films présents dans ce coffret Miloš Forman racontent des histoires extra-ordinaires, elles s’inscrivent cependant dans une réalité qui se vérifie dans chaque plan et qui retranscrit la matérialité d’une époque dont on sait de sa représentation qu'elle est véridique. La cohabitation entre comédiens professionnels et amateurs, par exemple, définit un champ d’action pour chacun et contraint les individus à se fondre dans une atmosphère qui se laisse gagner à chaque instant par un schéma narratif et formel qui traduit les spécificités de la société tchèque ou qui devient le reflet d’une métamorphose sociétale.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
L'Audition de Milos Forman

Les films de ce coffret rejoignent, dans leur forme, l’esprit de liberté qui soufflait en Tchécoslovaquie au début des années 1960. Ce sont des films libres ou libérés. Le processus d'émancipation repose sur l’adoption d’une tonalité singulière et sur le choix de sujets qui anticipent sur une rupture sociale. Tous les moyens sont bons pour atteindre ce sentiment de liberté qui étreint la jeunesse mise en scène dans les films de Forman : les rythmes yéyés dans L’Audition, le mutisme et l’oisiveté dans L’As de pique, le corps dans Les amours d’une blonde ou Au feu les pompiers ! Et puis la danse. La danse pensée comme un acte révolutionnaire puisque celle que l’on voit pratiquer dans chacun des 4 films permet aux corps de s'exhiber et de suivre une chorégraphie du désordre qui contredit l'ordre instauré par le respect de traditions qui maintiennent sous contrôle la vitalité d'une génération nouvelle.

La jeunesse peinte ici s’affranchit de tout ce qui la relie à un passé qu’elle considère pour ce qu’il est, un temps passé. Les confrontations directes entre les individus jeunes et les générations antérieures apparaissent comme les symptômes d’une fracture sociale et politique ou, plus encore, comme l'espoir d'une délivrance à venir. Ces situations conflictuelles tendent vers une incompréhension réciproque qui entraîne les films sur le terrain d'une certaine forme d’absurdité. Un constat qui, sans doute, vaut pour les modalités de tournage imposée par les autorités locales à de jeunes cinéastes aux préoccupations bien étrangères à ce respect du dogme politique.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
Au feu les pompiers ! de Milos Forman

L’ennui est prôné comme une vertu tant il est pratiqué avec délectation par la jeunesse qui peuple ces films. Il est même élevé au rang d’art dans un sens "oblomovien" puisqu’il est le fruit de la culture intensive d’un sentiment de lassitude vis-à-vis du pouvoir et de son anachronisme structurel. Le vide ainsi créé par la volonté de se retirer des canons comportementaux est envisagé comme un renouveau, un point de départ, un camp de base pour partir à la découverte de soi. Le sentiment d’immatérialité qui résulte de cette posture introduit une condition particulièrement révolutionnaire : le monde, si on lui cherche un sens, ne se conçoit que dans sa dimension métaphysique.

Alors, les lendemains chanteront sûrement. C’est en tout cas ce formidable espoir qui sera d’abord déchu (invasion des troupes du Pacte de Varsovie en août en 1968) avant, bien sûr, de s’accomplir pleinement en 1989 avec la Révolution de velours. Ainsi, les personnages que nous croisons sont représentatifs d’un temps et d’un monde en devenir. C’est en tout cas le sentiment réjouissant qui s’empare du spectateur après avoir visionné ce coffret Miloš Forman qui nous rappelle que la destiné de chacun n’est pas forcément définitivement figée mais qu’il est possible de l’écrire selon ses envies et ses aspirations. Même si c'est loin d'être simple.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
Les amours d'une blonde de Milos Forman

Parmi les compléments présents dans le coffret, nous retiendrons essentiellement les deux modules proposés par Luc Lagier. D'une durée radicalement différente et réalisés à 10 ans d’intervalle, Miloš Forman, années 60 (2010) et Le printemps de Miloš Forman (2020), reprennent des motifs analytiques communs. Cependant, le premier des deux films, plus long, permet d'entendre Forman s'exprimer à propos de ses films et livrer quelques pistes intentionnelles remarquablement prolongées par les analyses de Lagier. Le second document, plus récent et plus court (12 minutes contre 50 minutes pour le film réalisé en 2010) est cependant plus analytique. Le contenu explore avec plus de profondeur quelques problématiques ou des scènes en particulier avec la pertinence qui caractérise Luc Lagier.

Splitscreen-review Image du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films
Au feu les pompiers ! de Milos Forman

© NÁRODNÍ FILMOVÝ ARCHIV. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Splitscreen-review Jaquette du coffret Milos Forman édité chez Carlotta Films

SUPPLÉMENTS :

BLU-RAY 1
. ENTRETIEN AVEC PAVLA MARTÍNKOVÁ-NOVOTNÁ (15 mn)
. SCÈNE COUPÉE
. BANDE-ANNONCE ORIGINALE

BLU-RAY 2
. LE PRINTEMPS DE MILOS FORMAN (2020 – Couleurs et N&B – 12 mn)

BLU-RAY 3
. MILOS FORMAN, ANNÉES 60
un documentaire de Luc Lagier (2010 – Couleurs et N&B – 50 mn)
. BANDE-ANNONCE 2019

Partager