Splitscreen-review Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

Accueil > Cinéma > Les contes merveilleux de Ray Harryhausen - Carlotta Films

Les contes merveilleux de Ray Harryhausen - Carlotta Films

Publié par - 23 décembre 2020

Catégorie(s): Cinéma, Sorties DVD/BR/Livres

Après avoir distribué en salles fin 2018 quelques courts-métrages de Ray Harryhausen, Carlotta Films édite en ce mois de décembre le même programme de 5 films courts en DVD ou en Blu-ray tout en prenant soin de les assortir de quelques compléments bien nommés. Ceux qui découvriront les films par l’acquisition de l’édition seront sans doute surpris par la nature des œuvres proposées. Il faut donc, avant de se plonger dans ces Contes Merveilleux, se souvenir qu’il s’agit avant tout d’un travail exploratoire afin d’éprouver certaines contraintes techniques liées au stop-motion (technique qui consiste à créer l’illusion du mouvement d’un objet inanimé en le filmant image par image).

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

Nous le savons aujourd’hui, Ray Harryhausen découvre avec stupéfaction et admiration le travail de Willis O’Brien sur King Kong, le film de Cooper et Schoedsack réalisé en 1933. Son destin est scellé. Harryhausen transforme le garage familial en plateau de tournage et il commence à animer des figurines préhistoriques devant des images rétro-projetées sur un écran. Il sera encouragé à persévérer par O’Brien lorsque ce dernier découvrira les travaux amateurs effectués par Harryhausen. Ensuite, une logique s’installe, celle du cinéma à tout prix. Harryhausen s’engage pendant la Seconde Guerre Mondiale dans l’unité de transmission de l’US Army placée sous la direction de Frank Capra. Harryhausen récupère des chutes de pellicules 16mm et propose de réaliser, pour ne pas perdre la main, quelques films à vocation éducative pour l’armée (Construction d’un pont, Guadalcanal), présents dans l’édition Carlotta Films. Mais à cette occasion, il réalise aussi des films très courts élaborés selon des considérations narratives, ce sont Les contes de ma mère l’oye qui figurent également dans les suppléments de la présente édition.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

Le parcours historique de Ray Harryhausen rejoint l’objet premier de cette édition intitulée Les contes merveilleux de Ray Harryhausen : l'importance historique et archéologique. Deux phénomènes qui se vérifient d’ailleurs à plusieurs niveaux. D’un point de vue technique, Le petit chaperon rouge, Hansel et Gretel, Raiponce, Le roi Midas et Le lièvre et la tortue témoignent de l’insertion au cinéma d’animation de techniques déjà éprouvées.

Au premier rang de celles-ci, le principe de cache/contre-cache qui fut adapté à la logique cinématographique par Méliès dès 1898 avec Un homme de têtes. Le principe est relativement simple à envisager mais complexe à mettre en œuvre. Il s’agit de réunir deux prises de vue différentes dans une image qui conjuguera les prises de vue hétéroclites.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

Pour que l’effet fonctionne, il faut une préparation rigoureuse en amont du tournage. Des « masques » sont créés avec une grande précision afin de se compléter et délimiter des parties précises du cadre. Il suffit ensuite de filmer (ou copier aujourd’hui) alternativement dans chaque partie du cadre délimitée par un masque la prise de vue que l’on souhaite insérer dans l’image. Différents effets sont ainsi mis en place tels que l’insertion de prises de vues réelles à un film d’animation (la rivière du petit chaperon rouge ou le feu de Hansel et Gretel par exemple). Bien sûr, ces effets trouveront leur pleine justification et leur pleine efficacité lorsqu’il sera question de jouer avec différentes tailles d’objets afin de faire cohabiter différentes formes filmiques dans Le septième voyage de Sinbad de Nathan Juran en 1958 ou encore dans Jason et les Argonautes de Don Chaffey en 1963.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

L’édition des Contes merveilleux de Ray Harryhausen permet également de mesurer combien ce style d’animation, le stop-motion, s’accorde parfaitement avec le mode de pensée autodidacte de Harryhausen. Le style de l’animateur se peaufine au fil du temps et l'animateur améliore son usage des techniques grâce à un apprentissage régulier et progressif. Et puis cela nourrit le style de l’auteur. Harryhausen, au gré des différentes textures d’images, introduit une dynamique visuelle sans cesse revisitée pour finalement trouver sa nature profonde dans le mélange savamment composé de trivialité et de merveilleux. Les détails commencent à abonder. Des détails ou des éléments qui s'ajoutent aux cadrages pour crédibiliser l'univers peint par l'auteur. À ce titre, notons la présence d’oiseaux ou d’insectes qui ne servent pas l’intrigue mais qui participent à la complexité et à la beauté des plans.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

On notera également à travers ces courts films que Ray Harryhausen travaillait son propos en étant vigilant à l’adoption de schémas narratifs traditionnels. Les films se construisent à partir d'une introduction qui devient une présentation de l’intrigue et des personnages, puis suit tout un assemblage de péripéties qui contraignent le ou les personnages principaux à se lancer dans une quête et, enfin, les récits se ponctuent d'un rebondissement final qui permet à l’intrigue de proposer une résolution au problème posé. Le respect de ces principes narratifs souligne la mise en forme méticuleuse du scénario choisi. Bref, nous trouvons dans cette édition quelques indices qui nous laissent à penser que Harryhausen n’était pas qu’un animateur de génie mais bel et bien un auteur conscient de son travail et soucieux du sens généré par ses choix de mise en scène.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

Les compléments proposés dans cette édition Carlotta Films, nous les avons brièvement évoqués, complètent parfaitement ce regard rétrospectif porté sur les origines d'un savoir-faire. Que ce soient les courts-métrages (Les premiers films ou Les contes de la mère l'Oye) ou bien Si Harryhausen m'était conté, un entretien accordé par Gilles Penso à propos du travail originel de Harryhausen, l'ensemble s'accorde avec Les contes merveilleux pour constituer une édition des plus pertinentes.

Splitscreen-review Image du Blu-ray Les contes merveilleux par Ray Harryhausen édité par Carlotta Films

© 2004 RAY HARRYHAUSEN. Tous droits réservés.

SUPPLÉMENTS :

. LES CONTES DE MA MÈRE L’OYE (Mother Goose Stories – 1946 – Couleurs – 11 mn – VOSTF)
LA PETITE DEMOISELLE MUFFET • LA VIEILLE MÈRE HUBBARD • DAME DE CŒUR • HUMPTY DUMPTY

LES PREMIERS FILMS (Couleurs – 21 mn – VOSTF)
ÉVOLUTION (1938-40) • CONSTRUCTION D’UN PONT (1941) •  GUADALCANAL (1945) • LUCKY STRIKE (1945) • LE BARON DE MÜNCHHAUSEN (1950)

. SI HARRYHAUSEN M’ÉTAIT CONTÉ… (18 mn)

. BANDE-ANNONCE 2018

Partager