Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Accueil > Jeux vidéo > cyberpunk 2077

cyberpunk 2077

Publié par - 31 décembre 2020

Catégorie(s): Jeux vidéo

Dans les années 1980, la Science-fiction s'enrichit de nouvelles données. Un vent nouveau souffle avec la sortie d’œuvres telles que le film Blade Runner de Ridley Scott, le roman Neuromancien de William Gibson ou le manga Akira de Katsuhiro Otomo. Ainsi se développe une ramification qui fera date, le Cyberpunk. Cette branche de la SF se développe dans des sociétés dystopiques, produit des antihéros et d’imposantes corporations aux intentions souvent malfaisantes. C’est à cette époque et plus précisément en 1988 que sort un jeu de rôle papier sobrement intitulé Cyberpunk 2020. Créé par Mike Pondsmith, Cyberpunk 2020 installe le joueur dans la peau d’un habitant de Night City, une ville où le crime et la technologie règnent en maîtres. En 2012 les développeurs de CD Projekt Red, connus pour leur travail sur la trilogie The Witcher, annoncent qu’ils vont travailler sur une adaptation en jeu vidéo de Cyberpunk 2020 juste après le développement de The Witcher 3 : Wild Hunt. Et c’est aujourd'hui, en 2020, que le tant attendu Cyberpunk 2077 sort enfin.

Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077, tout comme son modèle, vous place au cœur de la mégalopole de Night City, qui, malgré les années, reste une ville rongée par le crime, la drogue et qui demeure sous le contrôle absolu des méga corporations. Vous y incarnez V un(e) mercenaire que vous allez pouvoir customiser de la tête aux pieds, pour qui vous choisirez un background (parmi les 3 disponibles) et pour qui vous déterminerez la nature de vos dialogues avec les personnages ce qui vous permettra de créer votre propre voie et qui fera petit à petit de V un personnage dont vous aurez façonné l'image et le caractère (effet qui est renforcé par la vue à la première personne). Dans Cyberpunk 2077 le joueur est représenté par V et il doit s'accommoder d'une vie de mercenaire qui épousera quelques traits singuliers que le joueur aura prédéfinis. L’aspect RPG (Role Playing Game) du jeu permet également de décider de la manière dont le joueur aborde le jeu : il peut très bien considérer le scénario avec les armes à la main en se recouvrant d’implants cybernétiques, faisant de vous une arme vivante, ou bien améliorer votre intelligence et vos compétences de hacker afin de vous déplacer silencieusement tout en trompant la vigilance de vos ennemis. Quoique vous choisissiez de faire, Night City va vous confronter à moult dangers auxquels vous devrez faire face si vous souhaitez survivre.

Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Des rues mal famées remplies de gangs et de marchés illégaux, aux immenses immeubles corpos et leurs milices armées jusqu’aux dents jusqu’aux Badlands, ces terres désolées où règnent les nomades, Night City est une ville qui ne cesse de surprendre. Parmi tous les crimes de la ville, nombreux devront être réglés par le joueur à l'aide de Fixer, des sortes d’agents aux nombreux contacts. Quoiqu'il choisisse, le joueur sera absorbé par le décor, par la ville, ses néons, ses affiches publicitaires et sa verticalité. Le contenu scénaristique est à la hauteur de l'atmosphère graphique. Les personnages sont particulièrement travaillés tant au niveau de leurs caractéristiques identitaires (usage d'une écriture caricaturale au sens littéral du terme) qu'au niveau visuel (animations faciales et performances d’acteurs, pour ce qui est de la VO, irréprochables). Tous ces éléments contribuent à matérialiser une atmosphère singulière qui colle à l'esprit de la ville dont la nature déteint sur sa population. Le jeu ne fait d’ailleurs pas exception quant à une tendance très prononcée actuellement dans l'univers du jeu vidéo qui consiste à afficher de plus en plus des ambitions narratives qui sont le cœur du projet. Cela se vérifie par exemple par l'emploi d'acteurs hollywoodiens pour le doublage et la motion capture. Apparaît ainsi Keanu Reeves dans le rôle de Johnny Silverhand, un rocker terroriste mort il y a de cela 50 ans dont la conscience a été digitalisée, qui se retrouve, par un coup du sort, dans la tête de votre avatar et qui juge la moindre de vos actions. Tantôt il vous guide, tantôt il vous insulte, ce qui en fait un allié fiable ou, de temps à autres, un antagoniste. Reeves livre par ailleurs une performance de doublage cohérente puisqu'il parvient à incarner un personnage avec lequel vous explorerez un large spectre d'émotions.

Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Comme nombre d'œuvres du genre, le jeu est traversé par une thématique universelle : la mort. Par exemple, dans Blade Runner, celle-ci était montrée par le biais de la faible durée de vie des Réplicants qui cherchaient à trouver un moyen de survivre. Dans Cyberpunk 2077, la mort est, pour certains personnages de Night City, un signe de force. Beaucoup préfèrent mourir jeune d’une mort flamboyante en rentrant dans la légende, que mourir de vieillesse, oubliés de tous. Nombre d’entre eux venant de milieux pauvres, la mort leur apparaît comme le seul moyen de changer le monde en y laissant leur empreinte. La mort fait également l'objet d'un fétichisme étrange que certains décident d’expérimenter par le biais d’une technique permettant de revivre et ressentir les souvenirs et les émotions d’une personne : la danse sensorielle (ou braindance en V.O.). Le joueur est donc constamment confronté à la mort froide et violente qui traduit l'essence de la Night City qui, telle une créature monstrueuse, ne lâche pas ceux qu’elle tient dans ses griffes.

Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 est un jeu qui se veut être une expérience narrative immersive en jouant avec les émotions du joueur. Night City est une ville en constant mouvement qui ne cessera d'évoluer au fil du jeu et qui demandera au joueur de s'adapter en permanence aux péripéties qui lui sont proposées. Seule ombre au tableau, le jeu possède un nombre conséquent de bugs et de problèmes techniques qui se manifestent essentiellement sur les premières PS4 et Xbox One. ceci étant, ces scories devraient être corrigées au fil du temps, c'est en tout cas ce qu'indique l'éditeur ! Cela n’enlève rien à la qualité du travail fourni par le studio sur l’écriture, sur l’univers développé ou encore sur les personnages. L'aventure proposée ouvre ainsi de nouvelles perspectives à un genre qui avait un grand besoin d’être relancé.

Splitscreen-review Image de Cyberpunk 2077

Crédit images : ©CD Projekt Red

Partager