Fargo saison 3 - Key art de Matthias Clamer - Diner américain de nuit, les lettres DIE sont les seules allumées

Accueil > Séries TV > Fargo - saison 3

Fargo - saison 3

Publié par - 4 juillet 2017

Catégorie(s): Séries TV

Le dernier épisode de la saison 3 de Fargo vient d’être diffusé aux États-Unis comme en France. On retrouve cette année encore avec délice le Minnesota, la neige, et une série de fâcheux événements dûs à la bêtise humaine qui conduisent inexorablement à un certain nombre de meurtres. Bien que les thèmes récurrents des saisons précédentes (et du film des frères Coen) soient à nouveau explorés, cette troisième saison se démarque avec une approche plus complexe et un tant soit peu lynchienne.

La scène d'ouverture du premier épisode donne d'emblée le ton : Berlin Est, 1988 nous annonce-t-on à l'écran. Un homme est amené devant un militaire pour un interrogatoire. À peine assis, on lui assigne, plus qu'on ne lui demande, une identité qui n'est pourtant pas la sienne. Et puis on l'accuse de meurtre. L'homme tente bien de se défendre, mais clairement, la vérité n'intéresse pas le militaire qui procède avec un calme froid et désarmant  à l'interrogatoire. Il faut un coupable, ce sera lui, un point c'est tout.

Fargo saison 3 - l'interrogatoire de l'homme innocent

Devant ce dialogue de sourds complètement irrationnel, on rit, mais avec un certain malaise car, malgré le grotesque de la situation qui voit cet homme innocent porter le chapeau, il n’y a aucune échappatoire. Ça pourrait être burlesque, sauf que l'issue ici est probablement la mort. On l'aura compris, cette nouvelle saison de Fargo va traiter une fois de plus de l'absurde et de la bêtise humaine. Cette scène expose également l'un des thèmes qui seront développés plus tard dans la narration : l'idée du double, d'un autre qui est moi et qui parfois se fait passer pour moi et vice versa. Chaque protagoniste se retrouvera ainsi confronté à sa part d'ombre ou de lumière, à celui qu'il aurait pu devenir s'il avait fait des choix différents.

Fargo saison 3 - Ray (Ewan McGregor) innondé de lumière divine

Toute l'histoire de la saison 3 de Fargo va découler d'une querelle entre deux frères (à priori jumeaux, mais cela ne sera jamais explicité) à propos de timbres de valeur que l’un accuse l'autre de lui avoir volés, lui permettant de construire l'empire dont il jouit et d'amasser la fortune qui est sienne. Ewan McGregor (qui interprète ici les deux rôles) passe avec aisance du petit bourgeois arriviste et cupide (Emmit Stussy) au looser désabusé qui accuse le monde entier de sa malchance chronique (Ray Stussy). La  gémellité donnera lieu à une scène cocasse, à la Molière, où Ray se fera passer pour son frère jusqu'à l'incarner à la perfection. La jalousie donne à la relation des deux frères une dimension quasi biblique calquée sur le modèle d'Abel et Caïn (on pense à ce plan de Ray, le visage inondé d’une lumière divine, en double exposition avec des escaliers en train de monter au ciel) qui mènera bien évidemment au désastre et au meurtre.

Dans le rôle du flic de petite ville plus intelligent qu'il n'y paraît, et que ses chefs un peu bêtas refusent d'écouter, mais qui doit malgré tous les obstacles résoudre les meurtres, on retrouve Gloria (Carrie Coon). Cette mère fraîchement célibataire vient d'atteindre un moment crucial de son existence : son mari la quitte pour un homme, son statut de chef va être révoqué suite à l’absorption de son commissariat par celui, plus grand, du comté voisin, et en plus la technologie semble ne pas vouloir faire grand cas de son existence, ce qui lui complique bien la vie pour communiquer avec ses semblables en 2010. Pourtant, il va bien falloir trouver le moyen d'exister pour résoudre le premier meurtre de la saison, celui de son propre beau père. C'est d'ailleurs sur les traces de cet énigmatique beau père, dont elle ne soupçonnait pas un passé si mouvementé, que Gloria va partir à Los Angeles, dans une sorte de voyage initiatique qui la confrontera à l’absurdité de la vie humaine (matérialisée par la boîte dont l’actionnement de l’interrupteur n’a comme résultat que d'actionner un bras mécanique qui éteint ce même interrupteur ; malgré tout, comme pour se convaincre de son inutilité ou pour mesurer un éventuel dysfonctionnement, on tente de l'activer plusieurs fois).

Fargo saison 3 - Gloria (Carrie Coon) devant la boite inutile

 

Grâce à son intelligence et sa ténacité, ce petit bout de femme, à qui sera donné le rôle de Pierre dans Pierre et le loup (qui, rappelons le, parvient justement à piéger le loup grâce à sa vivacité d’esprit) va être le seul personnage à réussir à s’adapter au monde moderne tout en gardant une part d'humanité intacte. Elle sera aussi celle qui sera capable de faire apparaître le loup, V.M. Varga (David Thewlis), le grand méchant de cette saison. En effet, dans notre monde ultra connecté, Varga a réussi à rester dans l'ombre au point qu'on ne peut trouver de trace de son existence. Ce croquemitaine aux dents pourris par les vomissements qu'il s'inflige après chaque repas (notons que la fonction humaine de se nourrir le rend physiquement malade) fait planer une ombre de danger sur tous les protagonistes.

Fargo saison 3 - V.M. Varga (David Thewlis) montre les crocs

Le diable en personne, se présentant sous le nom de Paul Marrane, fera des apparitions décisives à plusieurs moments de la narration. Interprété par Ray Wise, ce n'est certainement pas un hasard si l'interprète de Leland Palmer dans Twin Peaks a été choisi pour donner corps à l'ange déchu. Sa première apparition, en tant que voisin de siège dans l'avion qui emmène Gloria à Los Angeles, permet, par leur conversation, de lancer la transformation qui la révélera à elle-même. Il apparaîtra surtout dans cette scène insolite où Nikki (Mary Elizabeth Winstead), la petite amie sexy et roublarde de Ray, après avoir été chassée dans la forêt (petit chaperon rouge sanglant) par les hommes de Varga, tombe sur un bowling au milieu de nulle part. Cette sorte de purgatoire éclairé aux néons est déserté de toute âme qui vive à l'exception de Marrane et ses hommes, qui ne semblent pas étonnés de voir débarquer une jeune femme armée couverte de sang. Marrane permettra à Nikki d'échapper à ses poursuivants et lui donnera les armes psychologiques suffisantes pour exercer sa vengeance, allant même jusqu'à réincarner l'âme de Ray dans un chaton, endossant ainsi le rôle de garant de l'équilibre entre le Mal et le Bien.

Fargo saison 3 - Marrane (Ray Wise) montre le chaton à Nikki (Mary Elizabeth Winstead)

Cette dernière, et peut être ultime saison de Fargo, a bien su répondre aux attentes des fans du genre, tout en déployant une nouvelle couche de profondeur dans la réflexion : sous ses dessous de série noire comique où le rire permet d'exorciser les démons d'une société en perte de repères, la volonté d'aller chercher les racines du mal et de la violence et d'entrer dans la psyché de notre monde moderne donnent une dimension encore plus universelle à Fargo. À noter pour la première fois en trois saisons, la fin ouverte qui laisse le spectateur à sa réflexion...

Partager

à lire aussi