Accueil > Dossiers > Effets spéciaux : artifices et émotions.

Effets spéciaux : artifices et émotions.

11 janvier 2018

Edito

Aujourd’hui, dans nombre de films, des effets spéciaux superflus abondent. Bien souvent pour rien ou, tout au plus, pour célébrer un effet pyrotechnique vide de sens. Avec l’avènement du numérique, la réflexion quant à la faisabilité d’actes, situations ou matérialisations de sentiments, a cédé le pas sur la volonté. Il ne s’agit plus de réfléchir à ce qui est réalisable et peut nourrir un récit, il s’agit juste de faire des images pour étancher sa soif de spectaculaire. Parfois, et c’est là l'écueil ultime, les « VFX », placés entre les mains de cinéastes peu scrupuleux et laborieux, œuvrent pour suppléer des sentiments qu’on ne sait exprimer par la mise en scène au sens large du terme. Cependant, loin de nous l’idée de trancher de manière manichéenne sur la question. Il nous apparaît évident que les effets spéciaux sont des outils au même titre que tout ce qui constitue un film. Comme tout outil, lorsqu’il est bien utilisé, l’effet peut être un atout. Chez les meilleurs cinéastes, les VFX viennent en complément des lumières, du cadrage, du jeu d’acteur et de la cinétique pour justement servir la mise en scène. Ainsi, les effets spéciaux contribuent-ils à façonner notre regard sur le monde et les choses. Ils peuvent s'accorder aux fantaisies ou à la complexité de notre imaginaire débridé. C'est avec la volonté d'arpenter les chemins tortueux du rapport toujours plus riche entre Réel et Imaginaire que nous avons constitué ce dossier amené à s'enrichir au fil du mois. Ainsi Pierre Rochigneux nous propose une nouvelle déambulation cinéphilique qui devrait faire son effet, Pierre Raphael nous parle de l'exposition Effets Spéciaux : Crevez l'écran ! à la Cité des sciences, Denis Oeuillet s'interroge, lui, sur l'impact des progrès technologiques sur le cinéma d'animation, une piqûre de rappel avec un test DVD consacré aux créateurs d'effets spéciaux et Alain Maindron se penche sur les qualités et écueils de l'usage du numérique. A suivre en cours de mois une réflexion sur l'utilisation des VFX chez Fincher et un podcast sonore où quelques rédacteurs du site se sont retrouvés pour échanger sur la thématique du mois. Et puis sans doute d'autres surprises.