Accueil > Dossiers > L'image et la psychanalyse

L'image et la psychanalyse

25 mars 2019

Edito

Depuis toujours, si on fait abstraction des premières peintures rupestres qui avaient pour sujet le monde animal, l’homme a cherché à produire des images qui, soit de manière directe, soit par ricochet, évoquaient ses préoccupations quotidiennes. Mais l'image n'est pas qu'une "fonction". Elle est aussi un objet de séduction qui ne laisse personne indifférent. L'image a, de plus, d’autres vertus comme celle d’agir sur nos comportements puisqu’elle est un moyen de transmission.

La quête de l’image, fixe ou animée, était motivée par une volonté simple : il s’agissait d'être en mesure de se représenter, donc de se voir, de s’observer. Qu'avons-nous vu dans l'image ? Qu’y cherchons-nous depuis ? Une représentation de soi, d’un autre ou d’un univers qui puisse nous renseigner sur ce que nous sommes. L’image est un des moyens les plus astucieux trouvés par l’homme pour réduire le monde à son image ou à sa volonté mais aussi pour le comprendre. Car l’image est un miroir qui reflète ce qu’on veut bien lui présenter ou lui soumettre. Le plus troublant, c’est qu’il y a une interaction : l’image nous transforme aussi bien que nous la modulons.

Notre rapport à l’image sous toutes ses formes est conditionné par la représentation inconsciente que nous avons de nous-même ou de l’objet regardé. Mais, par ses qualités, l’image nous permet de modifier quelques aspects de notre personnalité par l’expérience d’un processus d’identification qui nous entraîne à la fois en territoire connu et, en même temps, dans des considérations abstraites. L’image peut aussi, ne généralisons cependant pas, enrichir celui qui la contemple. Même si ce n’est pas chose aisée, il faut accepter que l’image possède la faculté inouïe de s’adresser directement à l’imaginaire ou à l’intelligence de l’individu.

L’image, quelle qu’elle soit, envahit tous les espaces pour exercer sur l’individu une emprise qui peut aller jusqu’à modifier ses comportements. L’image intrigue et suscite l’intérêt au moins pour les qualités médiumniques que tout le monde lui prête : elle nous parle à notre insu. C’est que l’image est un formidable outil de connaissance qui, parce qu’elle est assimilée de près ou de loin à une empreinte ou à un fragment du réel, dialogue avec notre conscient ou notre inconscient.

En transformant par un processus de projection ou d’identification l’image en fantasme, notre imagination consolide la structure de nos mondes intérieurs. L’image a le pouvoir d’exorciser les inquiétudes latentes ou avérées, de nommer et d’identifier les angoisses et elle entretient ainsi quelques points communs avec la psychanalyse. Ces deux sciences, qui ont souvent dialogué, sont donc à considérer comme des outils qui permettent à l’humain de composer ou de s’arranger des problématiques que lui oppose son quotidien.

Il nous a donc semblé pertinent de voir comment aujourd'hui, à travers les domaines qui intéressent Splitscreen-review.fr, l’image et la psychanalyse continuent de dialoguer entre elles et ainsi de nous renseigner sur l'humain.